Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
>  MACQUET EXPERTISE  <  Votre Expert Immobilier Amiable & Judiciaire (Cour d'Appel de Riom) intervenant secteurs Clermont Ferrand, Puy de Dôme 63 et Auvergne, étendus à toutes régions en valeurs vénales et loyer commercial.

Ikéa aux Gravanches : ça coince !

15 Novembre 2011 , Rédigé par MACQUET EXPERTISE Publié dans #ANNONCES DIVERSES

bv000127  

La présence de vestiges archéologiques sur le terrain des Gravanches où IKEA doit construire pour 2013 son magasin clermontois de 18.000 m2 ne compromet pas son projet pour 2013. Mais elle l'oblige à l'adapter pour que le patrimoine soit préservé.

 

Source : La Montagne

 

Car s’il modifie le déroulé du projet,  « cet imprévu ne remet nullement en cause la volonté d’IKEA de s’implanter sur ce terrain », précise la société. Il faut juste trouver une solution. Dans ces trente hectares de terrain acquis par IKEA, ont été trouvés des restes datant de différentes époques.

 

Personne ne tient à faire les fouilles

« C’est un dossier très classique, commente Hélène Dartevelle, archéologue et ingénieur d’étude au SRA. La meilleure protection pour ces vestiges, c’est qu’ils restent enfouis dans le sol. A partir du moment où ils sont à l’air, le processus de destruction est engagé ». Or, une partie importante des ruines est située à l’endroit où s’élèvera le magasin de 18.000 m2. Si le projet était maintenu en l’état, des fouilles s’imposeraient.  « Personne n’y tient, précise-t-on au service régional d’archéologie. Ni l’État, ni le maître d’ouvrage » (IKEA, auquel le coût des fouilles incomberait et qui retarderait immanquablement le calendrier, NDLR).

 

Plusieurs « modes opératoires » sont envisageables. Déplacer le magasin pour aménager un parking et des espaces verts sur le périmètre concerné, ce qui permettrait de laisser les vestiges où ils sont ? Maintenir le magasin à cet emplacement mais envisager la création de remblais ? Créer des fondations spéciales ? La réunion, qui s’est tenue fin octobre à Clermont, a permis aux services de la DRAC de préciser les choses de façon très détaillée ; aux représentants d’IKEA d’avoir connaissance de tous les éléments pour faire leur choix.

 

« Nous sommes maintenant dans l’attente d’une proposition qui rendra compatible leur projet avec la protection du patrimoine », résume Hélène Dartevelle. Chez IKEA, dirigeants, ingénieurs et architectes planchent sur le sujet :  « Le mode opératoire est actuellement en cours d’élaboration, il devrait être présenté avant la fin de l’année ». Et permettra de savoir si l’ouverture du magasin prévue pour fin 2013 reste d’actualité ou si elle est reportée à 2014.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article